Leçon 2. Pour la dégustation d’un vin – utilisons notre nez en 5 étapes !


Pour cette 2ème leçon, on va se servir de son nez.

– Dans un premier temps on sent son vin sans le faire tourner. Cela va vous permettre de capter les arômes primaires qui sont relativement volatiles (qui s’évaporent) et qui ne restent donc pas longtemps dans votre verre.

– Second temps, on agite son verre pour aérer le vin afin de libérer les arômes secondaires qui ont besoin d’oxygène pour se libérer.

Petite astuce, pour faire tourner votre vin dans le verre. Les droitières, faite tourner votre verre dans le sens anti-horaire et les gauchères, dans le sens horaire.

– Votre vin est maintenant aéré, sentez de nouveau, vous verrez les arômes exploses et affluent vers votre nez.

Comment interpréter ce que vous sentez ?

– Il faut plutôt se demander ce que l’on ressent, ce à quoi vous fait penser ce que vous avez senti. Certes, la dégustation fait appel aux papilles gustatives mais également à la mémoire. Pour retrouver des arômes, il faut les avoir identifiés au préalable et les mémoriser ensuite. N’hésitez pas à communiquer vos impressions, cela pourra vous aider à mettre un nom sur une sensation.

– Enfin, vient le moment tant attendu, la dégustation proprement dite (pas trop tôt).

En premier lieu, n’aillez pas peur de mettre une quantité de vin suffisante en bouche et ne trempez pas simplement les lèvres, on ne sent rien !

 

La fois prochaine, le vin en bouche…