Le thé…vous connaissez?


On dit tout et son contraire sur le thé et souvent des personnes disent ne pas aimer le thé.

Mais comment peut-on ainsi généraliser, alors qu’il existe tant de thés différents ?

Ne pas aimer le thé, c’est souvent ne pas connaître le thé.

Je vais vous parler du thé, en commençant pas ses généralités.

Savez-vous que le thé est la boisson la plus consommée au monde ? La production mondiale est de près de 4 millions de tonnes et elle est en constante augmentation.

En France, ce sont surtout les femmes qui consomment du thé et ce sont les sachets, qui sont les plus pratiques à utiliser, qui sont les plus consommés. Mais, de plus en plus, les consommateurs s’éduquent et s’intéressent aux grands crus, au thé en vrac et au thé vert…plein de vertus pour la santé !

Le thé a été reconnu comme breuvage thérapeuthique depuis 206 avant J-C.

Il existe 3 légendes qui attribuent chacune l’origine du thé à 3 pays : la Chine, le Japon et l’Inde.

Ce n’est que plus récemment que le thé est arrivé en Europe (en 1606) avant d’arriver en France en 1650.

Pour beaucoup, le thé est assimilé aux infusions, alors que c’est une plante à part entière.

Le Thé (Camellia Sinensis) est cultivé dans des plantations appelées « jardins » (gardens) et s’est par le traitement qu’il subit ensuite, qu’il va devenir du thé noir (ou rouge dans certains pays), vert, jaune ou blanc.

Les thés blancs sont seulement cueillis (généralement une grande quantité de bourgeons), flétris et séchés au soleil.

Les thés verts sont non fermentés, les feuilles sont déséchées à plusieurs reprises, après avoir été chauffées pour stopper toute fermentation.

Les thés noirs subissent un processus assez long et complexe, dont une fermentation pouvant aller jusqu’à 3 heures. Le processus de traitement des feuilles de thé demande un grand savoir-faire, qui va permettre au thé d’offrir une saveur exquise.

Sachez que c’est dans le thé en vrac que l’on trouve les meilleures qualités de thés !

Dans les sachets papiers, on retrouve souvent de la brisure ou poussière de thé résultant du traitement des thés, qui seront distribués sous une autre forme.

Les sachets mousseline contiennent généralement des thés d’une qualité meilleure !

Les plus belles feuilles de thé se trouvent dans les sachets « cristal » (présentés dans un sachet « synthétique »).

Mais les meilleurs thés sont conditionnés en vrac. Ce sont dans les boites de thé en vrac que l’on trouve des feuilles soit entières, soit brisées.

Les meilleurs thés sont constitués par les feuilles les plus jeunes, qui renferment le plus de théine et de tanins, pour offrir un thé plus savoureux. Il existe donc différents types de cueillette permettant de récolter des thés de plus ou moins grande qualité sur le même arbuste. Ceci permet d’expliquer les différents grades de thés, que l’on retrouve sur les boites de thé noir.

Tout au bout de la branche se trouve le bourgeon (feuille la plus jeune enroulée sur elle-même), que l’on appelle « pekoe » et plus on descend sur la branche, plus les feuilles sont grandes.

Les meilleures cueillettes sont la cueillette impériale (pekoe + 1 feuille), la cueillette fine (pekoe + 2 feuilles), puis la cueillette classique (pekoe + 3 feuilles).

Souvent, sur les boites de thé, nous pouvons lire « orange pekoe », ce qui crée une confusion pour les consommateurs, qui peuvent penser que le thé est parfumé à l’orange. En fait, pas du tout, « orange » précise la couleur du jeune bourgeon qui a une couleur dorée, orangée. Ainsi, il existe différents grades (anglo-saxons) que l’on retrouve sur les boites de thés. Ceux que l’on trouve le plus souvent sont GFOP (golden flowery orange pekoe), le 4ème grade de la hiérarchie visuelle (et oui, cette hiérarchie n’est pas un ordre qualitatif mais seulement visuel), ou FOP. Un B (GBOP) indique que les feuilles sont brisées (broken).

Parlons maintenant d’une chose très importante : le temps d’infusion du thé.

La plupart des thés s’infusent entre 3 et 5 mn, pour révéler le meilleur de leur saveur. Le thé Darjeeling est une exception, il s’infuse 2/3 minutes seulement, sans quoi il devient rapidement astreingent. Et pourtant, bien infusé, il est considéré comme le « Champagne des thés ». Le thé de Ceylan s’infuse 5 mn et l’autre thé qui est une exception aussi est l’Assam, qui peut s’infuser beaucoup plus longtemps (+ de 10 mn) sans dégager aucune astreingence. Le thé d’Assam est un thé que j’apprécie particulièrement au petit déjeuner, bien corsé (infusé longtemps) avec du lait.

Parlons maintenant des bienfaits du thé. Le thé contient des polyphénols et du fluor qui ont des propriétés bénéfiques en ralentissant le vieillissement des tissus, limitant le mauvais cholestérol, aidant à la digestion et à l’assimilation du fer, réduisant la formation des caries…..

Depuis plusieurs décennies maintenant, se développent des thés parfumés permettant une démocratisation du thé car ils sont plus accessibles à une population plus jeune ou avec des saveurs plus variées. Cependant, il existe toujours dans certains esprits une conotation « tisane » aux thés d’origine et les différents parfums ajoutés dans des thés noirs ou verts permettent une variété infinie de saveurs. Il est donc possible aujourd’hui à chacun de trouver un thé à son goût !