Manger des spaghetti avec élégance !


On vient de rentrer de notre premier rendez-vous avec la personne de nos rêves, un peu déçue. Cela ne s’est pas passé aussi bien que ce que l’on avait espéré, pourtant, on avait pensé à tout !

On était bien maquillée, on avait assorti notre tenue avec brio ! Et avant le jour J, on avait pris soin de laisser sous-entendre à l’élu-e de notre cœur qu’on adorait manger italien, plus particulièrement dans ce petit resto super sympa, à l’angle de notre rue. Ainsi, on espérait secrètement éviter tout problème quant au choix de la nourriture. Ni trop copieux, ni pas assez… Et on savait qu’on aimerait !

Puis, lorsque l’on nous a présenté le menu, nous avons négligemment choisi un plat de spaghetti tomates et sauge. C’est à ce moment là que le début de la fin a commencé…

Le calvaire du spaghetti

On avait complètement oublié qu’ ON NE SAIT PAS manger de spaghetti proprement.

Pourtant ce n’est pas faute d’avoir essayé ! Pour ne pas perdre la face devant notre moitié, nous avons appliqué toutes les méthodes qui nous sont venues à l’esprit :

C’est dommage, mais pourtant vrai, il n’y a que dans La Belle et le Clochard qu’une telle scène peut être romantique.

Apprendre à manger des spaghetti et en finir avec la honte qui pèse sur nous…

spaghetti

Pour ne plus jamais revivre cet enfer, le plus simple est de s’entrainer à la maison et d’apprendre à en manger !

Avant toute chose, sachez que le bruit qui court, comme quoi l’utilisation d’une cuillère à soupe pour s’aider fonctionnerait à merveille, n’est qu’un mensonge ! D’ailleurs c’est un geste très mal vu par le protocole du spaghetti (oui tout à fait, il existe), au même titre que les couper…

Pour remédier à cet épineux problème, on pique quelques spaghetti avec notre fourchette.

Puis, on les ramène sur les coins de notre assiette et on les enroule d’un geste souple mais ferme ! Les pics de la fourchette doivent effleurer le fond de l’assiette : ainsi, les spaghetti ne s’échappent pas et on épargne à son entourage d’horribles bruits de crissement.

Une fois qu’on les a enroulés dans leur totalité, on porte la fourchette à sa bouche et on enfourne tout d’un coup ! Sinon, on a le même problème qu’avec l’aspiration et tous nos efforts n’auront servi à rien ! Voilà pourquoi nous insistons particulièrement sur le fait d’enrouler quelques spaghetti seulement autour de la fourchette et non pas la plâtrée entière !

Enfin, en cas de coup durs, on peut utiliser discrètement son couteau. Ça ne fait pas partie de la tradition, mais si cela peut permettre de ne pas se ridiculiser…on le fait en secret !

Nota bene :  nous vous recommandons un haut ou une robe rouge pour votre futur rendez-vous. Un accident est si vite arrivé…!