Le Savoir vivre des hôtes (suite)


Je vous invite à passer à table !

Vous avez, bien sûr ,si vous êtes plus de deux couples à table, préparé à l’avance votre plan de table.

Séparez les personnes qui se connaissent bien, alternez un bavard avec une timide, réunissez des personnes ayant la même passion…

Je ne vous cache pas que ceci est un exercice qui peut s’avérer compliqué et qui peut conduire au bon déroulement et au succès de votre dîner ou à son échec.

A vous aussi, ainsi qu’à l’homme de votre vie, de relancer une discussion, de mettre un terme à un débat qui peut se révéler périlleux (religion, politique, nationalité)…

Partagez les taches avec votre conjoint, il s’occupera des boissons et desservira les assiettes par exemple, et vous, vous remettrez des assiettes et apporterez les plats.

Sachez que l’on ne présente que le plat de viande et de légumes.

Si vous avez des fumeurs à table, invitez les à fumer avant ou après le dessert, ils seront ravis d’avoir la possibilité « d’en fumer une » et de se « dégourdir les jambes ».

Si vous êtes avec des non fumeurs et que vous ne fumez pas non plus, préparez un petit coin de balcon, de jardin avec des cendriers, une petite lanterne ou un bougeoir pour éclairer l’endroit choisi si nécessaire.

Aujourd’hui, je remarque qu’il y a toujours quelqu’un, homme ou femme, pour proposer de vous aider.

Un dîner réussi est un dîner ou chacun à pris plaisir à discuter, échanger et écouter.

Et tout le monde conviendra du fait que « le temps est passé si vite » !

Autour du café, de retour au salon, ouvrez vos petits présents et proposez les chocolats que l’on vient de vous offrir.

Dans le Savoir vivre, cela prouve que vous ne garderez pas la boîte pour la ré offrir plus tard à quelqu’un d’autre.

Raccompagnez, à deux, vos invités à la porte ou au portail si vous êtes en maison et remerciez-les de vous avoir fait l’honneur (pour des invités plus âgés que vous ou ayant une fonction plus importante) ou le plaisir d’être venus.

Ce n’est pas à vous de mettre un terme à la soirée, en allant ranger la vaisselle dans la cuisine par exemple, en vous absentand longuement….Et oui, cela existe !

Vos invités décideront du moment de leur départ. Généralement, lorsqu’un couple se lève, les autres font de même.

Mais il peut arriver qu’un couple reste et qu’il n’a visiblement pas très envie de quitter votre « home sweet home. »

Jouer de bonne grâce les prolongations mais si vous sentez après avoir jeté un œil sur la pendule , que rien n’évolue….Prenez les choses en main et avec votre plus beau sourire et dites:  » Ciel, il est 3heures du matin, je n’ai pas vu le temps passé !

Pierre ( votre compagnon, mari) tu n’as pas oublié que dans quelques heures, tu dois prendre la route pour aller chercher ta mère »!..

Heureusement, ce genre de petit mensonge n’arrive pas souvent car nous avons toutes, généralement ,des amis bien élevés, bien sûr!!! 🙂

Petite astuce : Lorsque je reçois en période de fêtes ( Noël, Pâques, Fête des mères), j’aime introduire dans ma décoration de table de petits présents que chacun peut emporter chez lui.

Ex : un sachet d’épices, une boule de Noël marquée au nom de l’invité(e), un sachet de caramel ou guimauves, un sachet de lavande, une spécialité de votre ville lorsque vos invités sont de.

Inutile de dépenser trop, la seule chose qui compte est le geste et l’attention qui resteront à tout jamais dans la mémoire de celui ou celle qui est reçu(e).

Sur ce, je vous souhaite beaucoup de convivialité et d’échange dans tous les dîners ou événements que vous organiserez !

Et à la semaine prochaine !