Le Savoir vivre à table…en voie de disparition ???


J’étais la semaine dernière en déplacement professionnel et une fois n’est pas coutume, je dînais seule.

Et que faire lorsqu’on dine seule ? Bouquiner ou regarder ses contemporains autour de vous ?

J’aurais du prendre un bon bouquin qui aurait accompagné ma pizza. Au lieu de cela, j’ai assisté presque au point de perdre l’appétit (non, il m’en faut quand même plus !) à des scènes désolantes…au pays de la gastronomie (Patrimoine mondial !)

En effet, à ma droite se tenait un homme, la quarantaine, vautré sur sa chaise, un verre d’apéritif dans une main et dans l’autre un journal …les yeux rivés sur son portable posé près de l’assiette ! Visiblement, il attendait quelqu’un ou quelqu’une…  » Elle  » arriva une demi heure après moi ! » et bouscula ma chaise en passant sans un mot d’excuse.

Il va de soi qu’ayant rendez vous avec ce genre de personnage, j’aurais à sa place fait demi tour.

Ce « Monsieur » avait sans doute oublié quelques règles de Savoir vivre élémentaires : On n’attend pas attablé devant un verre, on ne sort pas son portable de sa poche et on l’éteint pendant le repas eut égard à son invitée et surtout, on se tient correctement sur sa chaise ! 🙂

Mais il n’était pas seul à avoir oublié les quelques règles essentielles de Savoir vivre : Son invitée ne s’excusa pas de son retard. Elle aurait dû arriver à l’heure dite à ce rendez-vous. Le quart d’heure voir la demi-heure dans son cas, n’existe en aucune manière, que l’on se trouve à Toulouse ou à Lille !

Attendez, ce n’est pas fini ! A croire que tous les mal élevés de la capitale s’étaient donnés rendez vous dans cette pizzéria du reste charmante.

En face de moi, se trouvait une table où quelques copines s’étaient retrouvées.

Il faisait chaud. L’une d’entre elles a estimé qu’en enlevant ses ballerines, elle se rafraichirait la tête ! J’eus un moment de compassion pour ses voisins proches…

Un peu plus loin, une mère avec sa tête blonde, visiblement dépassée, me jetait des regards désolés… « Son petit amour » ( 10 ans) avait ôté ses baskets et avait croisé ses jambes sur la chaise. La table était recouverte de morceaux de pizza, de coca renversé et le mot préféré de ce « petit amour » était visiblement « non !»…

Enfin, un groupe venait de s’installer à ma gauche. Là aussi, les jeunes hommes se sont installés sans un geste pour les jeunes femmes qui les accompagnaient. En troupeau, elles sont allées porter leur veste au porte manteau et se sont assises dans un bruit de chaises à réveiller un mort. La moindre des choses aurait été que chacun prenne la veste de sa copine et l’emmène au porte manteau avec la sienne, lui désigne une chaise et l’aide à s’asseoir…Cela n’est pas grand-chose et fait partie de la « galanterie de base » sans que l’on perde sa virilité ou son féminisme !

Je ne vous raconterai pas la manière dont ce groupe se comporta… Eclats de voix et rires « hystériques » (Ils devaient se sentir seuls dans cette salle pourtant pleine !). Leurs manières de tenir leurs couverts étaient déplorables, un tournevis à la place de la fourchette, ils n’auraient pas vu la différence…Certains avaient préféré les doigts pour manger leur pizza…C’est une option mais qui ne fait pas partie de notre Savoir vivre en Europe ! Pour une pizza, si la tenue suit, on l’accepte tout de même ! 😉

Bref, je ne connaitrais jamais la suite des événements car j’ai réglé ma note et je me suis enfuie devant ce spectacle déplorable de la tenue de certains à table.

Le plaisir de la table passe aussi par des règles élémentaires d’éducation et ce, quelques soit le milieu social.

Bon appétit !