Incognito dans la rue ?… Pas si sûre…


Avec les beaux jours, on découvre le plaisir de sortir, oublier sa voiture et marcher, faire les boutiques, flâner, boire un café à une terrasse ou déjeuner, en un mot: SORTIR !

Depuis longtemps, j’aime observer les gens: leur comportement, leurs propos, leurs attitudes…

Et là, je pense que certaines d’entre vous seront de mon avis, nous sommes parfois (je n’ose dire souvent !) confrontées à l’agressivité de certains de nos concitoyens dans leurs propos, leurs attitudes, à la bêtise d’autres ou tout simplement au non respect des règles et obligations de la vie en société…

« Que la vie serait plus simple et harmonieuse ! » D’accord, c’était ma minute de rêverie…

En effet, certains pensent que lorsqu’ils quittent leur « home sweet home », tout leur est permis !

Marcher dans la rue, quoi de plus naturel me direz-vous ?

Pas si naturel que cela, lorsqu’on voit des personnes qui en bousculent d’autres pour les dépasser, leur coupant la route au risque de les faire chuter, ralentissant leur marche car une vitrine retient leur attention tout d’un coup, ne laissant pas les personnes sortir d’un magasin, d’un transport ou d’un autre lieu public.

Pourtant, il existe des codes qui devraient avoir été assimilés depuis la plus petite enfance !

– Marcher sur le trottoir, traverser au passage clouté, tenir la main des jeunes enfants, ne pas prendre tout le trottoir (Surtout en centre ville où ils sont généralement plutôt étroits) sous prétexte que l’on sort en bande.

– Eviter de tenir la main de l’homme de votre vie si le trottoir est étroit (il ne vous échappera pas, promis !)

– Laisser la priorité aux vieilles personnes, aux mamans avec poussette et/ou jeunes enfants !

– Si le trottoir est obstrué par des travaux ou des marchandises, n’hésitez pas à aider les mamans avec poussette ou/et jeunes enfants et les personnes âgées.

La bonne éducation se mesure à ce qu’elle s’exerce spontanément dans des situations les plus diverses et anodines.

La courtoisie voulait et veut aujourd’hui encore, que l’homme qui vous accompagne vous laisse le trottoir côté mur et cela est valable aussi pour les jeunes enfants qui vous accompagnent…

S’excuser lorsque l’on bouscule quelqu’un ou qu’on lui coupe la route est d’une évidence (rare !) !…

Lorsque vous rencontrez un ami ou une amie, inutile d’hurler de l’autre côté de la rue ou de la traverser au risque de vous faire écraser, pour vous jeter dans ses bras.

Si c’est juste une relation, un petit signe de tête si la personne vous a vue suffit.

C’est à la personne plus âgée de prendre l’initiative.

Mais attention à être discrète, si visiblement la personne ne souhaite pas être reconnue et passe près de vous sans un regard, faites de même.

Abstenez-vous de vous écrier comme je l’ai déjà vu hélas, souvent :

« Salut, Juliette, tu ne me reconnais pas ? Que fais-tu ici, ce n’est pourtant pas ton quartier ? »

Et non ! La Juliette en question, était inhabituellement dans ce quartier, accompagnée d’un bel inconnu, espérant ne rencontrer aucune âme connue .

Si vous devez entamer une longue discussion, inutile de gêner les passants. Proposez un lieu plus approprié (jardin, terrasse ou place).

Si vous êtes accompagnée de votre cousine, d’un ami ou d’une relation professionnelle, vous la présenterez à la personne rencontrée.

Toujours selon les règles d’usage : la personne la moins importante, la plus jeune sera présentée à la plus âgée, la plus importante.

N’imposez pas à ou aux personnes qui vous accompagnent une longue et très personnelle discussion. Si c’est le cas, éloignez vous discrètement.

Lorsque vous voulez entrer dans un magasin, un transport public ou tout autre lieu public, n’obstruez pas l’entrée et laissez d’abord, les personnes à l’intérieur sortir.

Devant la caisse, attendez votre tour ! Cela devrait être écrit en gros dans certains lieux !

Dans les magasins, répondez  » Bonjour «  à la vendeuse qui vous salue. Ce qui devient rare dans certaines enseignes !…

N’agressez pas les passants ou les personnes qui attendent comme vous, avec des conversations peu discrètes, avec la personne qui vous accompagne ou à l’autre bout du fil, le son poussé à l’extrême dans vos écouteurs.

Enfin, dans les transports publics ou dans salles d’attente, cédez votre place à une personne plus âgée, ou une maman accompagnée d’enfants. Même si elle refuse, vous serez contente d’avoir eu cette initiative !

« Voici bien des conseils! » me direz-vous ?

Je suis la première à ne pas toujours les appliquer car je cours à un rendez-vous, pense à mille choses et suis dans ma « petite bulle de stress » qui m’empêche d’accorder une « toute petite attention aux autres »…

Mais avec les beaux jours et les vacances qui approchent, prenons le temps de regarder autour de nous, voulez vous ?

Et bon week-end à toutes !