Pêche à la morgate dans le Golfe du Morbihan (et recette associée)


J’ai fait une chose très amusante ce week-end dans le Golfe du Morbihan, pêcher des morgates façon rock’n’roll. En clair, j’ai pêché des seiches sans attirail de pêcheur.

Le pilote du bateau, fin connaisseur du coin, et accessoirement mon frère, nous a montré comment les vieux loups de mer du côté d’Arradon s’y prennent pour attraper des seiches sans canne, ni fil, ni appât. Le secret : quand vous voyez 2 goélands (au moins) posés sur l’eau ensemble, c’est qu’ils sont certainement en train d’en dévorer une (vous les voyez picorer dedans avec leur bec). Vous foncez dessus en bateau (à voile ou à moteur peu importe), et avec un seau, vous ramassez la seiche, qui est complétement inerte suite au début de dépeçage effectué par les oiseaux. Soit vous êtes chanceux, et elles vous en ont laissé, parfois même la poche d’encre est encore pleine, soit vous vous contentez de morceaux (souvent copieux tout de même).

Nous en avons attrapé 3 grosses, dont une avec son encre, que j’ai précieusement conservée sur le bateau en manipulant la morgate avec précaution.

Une fois rentrée, j’étais super contente de mon butin et de la fraîcheur de ma pêche, ainsi que d’en contrôler son origine (trop rare de nos jours). Je les ai dépecées, nettoyées à l’intérieur, j’ai enlevé les parties un peu coriaces et ôté la peau. Super facile et rapide, il faut tout de même aimer être au contact des mollusques. Je les ai coupées en carrés réguliers. j’avais pris soin de recueillir l’encre dans un petit bol.

Une casserole d’eau bouillante et je jette les carrés de seiche. Je les laisse blanchir 5 min à la reprise de l’ébullition. Ensuite, je les égoutte. Je mets de l’huile dans une poële, je rajoute mes morceaux de seiche égouttés. Je sale, je poivre, je mets un peu de thym, un couvercle, et je cuis 10 min environ. En fin de cuisson, je rajoute de l’ail coupé finement et l’encre, je laisse la sauce s’épaissir en ôtant le couvercle.

Voilà, c’est le meilleur plat que j’ai jamais mangé. Difficile à reproduire à Lyon vu la distance !!!