Le Nut’Bar, l’adresse toulousaine qui va faire le (bad) buzz


On en a toutes rêvé au moins une fois dans notre vie : un lieu où l’on pourrait se nourrir exclusivement de Nutella. Un paradis gustatif où les pots de pâte à tartiner seraient légion. Ça y est, c’est arrivé ! A force d’espérer, notre rêve le plus fou devient réalité : un bar à Nutella ouvre à Toulouse courant juin.

Le premier bar à Nutella français

nut bar

Des rumeurs concernant l’ouverture d’un bar à Nutella, nous en avons connues. Nous nous sommes même laissées berner par un cliché photoshopé ayant l’air plus vrai que nature, voulant nous faire croire qu’enfin, la célèbre pâte à tartiner aux noisettes avait droit à sa propre boutique.

Hélas, nos espoirs ont toujours été vains… Jusqu’à aujourd’hui ! Un établissement consacré à notre guilty pleasure favori ouvre enfin ses portes à Toulouse. Nous devons cette excellente initiative au jeune entrepreneur Hicham Lahrach qui ouvre, indépendamment d’une association avec le groupe Ferrero, un bar où ne seront proposées que des recettes à base de Nutella.

Muffins, crêpes, paninis sont autant de douceurs qu’il sera possible de déguster.  A la rédac’, nous espérons que l’adresse saura surprendre ses futurs clients avec des associations aussi originales que gourmandes !

Nut’Bar, l’établissement qui va faire parler de lui

recette nutella

L’ouverture du Nut’ Bar ne sera pas sans créer le buzz. Une étude a montré que les français étaient les plus gros consommateurs de Nutella au monde, avec 230 tonnes de pâte à tartiner engloutie en un jour à travers tout l’hexagone !

En outre, un bar à Nutella a récemment ouvert à New York. Une file d’attente géante s’est formée devant les portes du magasin le jour de son ouverture, victime de son succès.

Le Nut’bar toulousain devrait voir le jour courant juin au 10, rue de Metz.

Edito : Nous sommes bien au courant de la polémique dont le Nutella fait l’objet, suite à son utilisation massive de l’huile de Palme. Nous ne faisons pas fi de ce problème au cœur de l’actualité, néanmoins les gourmandes que nous sommes n’ont pas pu résister à cette nouvelle heureuse pour les papilles.